peinture moderne





peinture contemporaine Les peintures méduimniques ou automatiques ou encore spirituelles Les peintures personnelles de Dyna La présentation du peintre médiumnique Le contact de la peinture médiumnique
News : Expositions prévues : Salon de provence, Perpignan, Chine, Paris, Irlande - Drouot Cotation Expo Permanente à la Galerie privé de Dyna - Visitez le site de Dyna : www.dynachannel.fr


Cliquez sur l'image.

LA RENAISSANCE D'UNE CHAPELLE

Un couple d'agriculteurs avait une chapelle qui, depuis la Révolution française de 1789, servait de grange. A l'heure de la retraite, ils prennent conscience du bien qu'ils possèdent et s'impliquent dans la restauration du lieu.
 

Dans un hameau normand situé à quelques kilomètres de Paris se trouve une chapelle privée baptisée La CHAPELLE SAINT BARTHELEMY.

Les propriétaires sont agriculteurs. Ils se nomment Gisèle et Bernard. Lorsqu'ils se marient, ils achètent une ferme dans laquelle, une pauvre chapelle désafectée sert de grange. (historique)

Comme ils ont toujours été très actifs, à l'heure de la retraite, ils sentent le désir de restaurer leur petite chapelle. Bernard s'interesse à la sculpture sur bois, il reproduit une statue de Saint Barthélemy, vestige sauvé de la Révolution et qu'il avait trouvé dans son corps de ferme, quarante ans auparavant. Bernard est doué de ses mains.

Le 24 août 1998 de nouveaux voisins arrivent, une amité s'installe immédiatement.

Le fils des voisins a 19 ans à peine, il se nomme Victor WEISS, artiste vitrailliste diplômé.

Pour Gisèle et Bernard c'est comme une évidence, ils demandent au jeune homme s'il peut réaliser deux vitraux pour la chapelle. Ils lui laissent la liberté de suivre son inspiration.
 
Victor est ému de la confiance témoignée, il réalise deux oeuvres d'une hauteur de 3m20 m et chargées de symboles comme : l'évolution spirituelle, la liberté, la création divine, la lumière et les ténèbres, la prospérité. Victor pose les vitraux en avril 1999. (photos vitraux).
 
La chapelle accroche désormais des lumières colorées sur ses murs, Bernard place la nouvelle statue de Saint Barthélemy face à l'entrée, elle est éclairée en milieu de journée par un rayon de lumière solaire.
 
La magie semble opérée, Bernard et Gisèle se passionnent pour la chapelle, elle leur donne un nouveau but : exprimer leur foi et leur désir de plaire à DIEU.
Marie et la vie
 
La magie semble opérée, Bernard et Gisèle se passionnent pour la chapelle, elle leur donne un nouveau but : exprimer leur foi et leur désir de plaire à DIEU. « C'est un privilège d'avoir une chapelle à soi, nous souhaitons la faire renaître » exprime le couple.
 
Quelques mois plus tard, une artiste peintre également médium nommée DYNA visite la chapelle, elle pressent le lieu qui ne demande qu'à revivre. Bernard a déjà commencé la restauration des murs et des sols, recherchant des techniques authentiques de maçonnerie. (archéologie)
 
Gisèle manifeste son intérêt pour le travail de Dyna « Pensez-vous qu'il vous soit possible d'exécuter une fresque peinte de la taille de l'abside? » demande-t-elle à Dyna. L'artiste, séduite par l'aventure, accepte. Comme pour les vitraux, le couple lui laisse la liberté de suivre son inspiration.
 
Dyna travaille plusieurs mois sur la fresque, durant ce temps, Bernard, avec une grande joie, réalise d'autres sculptures sur bois à partir d'images : Jésus, La Vierge, St Jean le Baptiste, le Christ en croix ainsi qu'un Bas-relief. Chacun trouve sa place dans la chapelle. (images Statues)

Dyna réalise une oeuvre impressionnante de 4m50 de haut sur 2m50 de large nommée « Marie et la Vie ». La fresque est enrichie de très nombreux symboles spirituels. (symboles) et Détail de la fresque Marie et la Vie

La fresque est posée en mai 2004. La présence de Marie et la Vie, représentée à taille humaine (1m70), donne toute sa dimension à la chapelle, Marie semble descendre l'escalier pour rejoindre les visiteurs.. Gisèle et Bernard sont enchantés. Le lieu incite à la méditation et à la prière, son «choeur» palpite.


Afin de compléter la chapelle, Bernard choisi du bois de qualité et fabrique : un autel, des bancs, un lutrin et des bougeoirs. Gisèle fleurit et entretien le lieu. Sept années de travail ont passées.


Le couple fréquente l'église de Pacy sur Eure à quelques kilomètres du hameau. Ils parlent de leur chapelle au Père Franck nouvellement nommé dans la paroisse.

Le Père Franck, ému par l'entreprise de ses deux paroissiens, visite la chapelle et propose une cérémonie afin de bénir ce lieu si joliment réveillé.


LA CHAPELLE SAINT BARTHELEMY, le samedi 28 mai 2005, se réveille effectivement, toute décorée de fleurs et de guirlandes de lierre pour sa bénédiction célébrée par le Père Franck.

Une centaine de personnes composée de la famille, d'amis, d'artistes et de voisins est venue participer dans la joie à « la renaissance de la chapelle ».(images de la bénédiction)